Accueil

Parcours de maintien dans l'emploi

Des solutions sont mises en œuvre pour accompagner une personne don

Maladies chroniques évolutives

La démarche menée depuis 10 ans par l'Aract Aquitaine intéresse l'Aract de Picardie.

L'Aract Aquitaine au Salon Préventica

Écouter, partager et découvrir les dernières innovations pour apporter les meilleurs réponses à vos problématiques.

Maladies chroniques évolutives et maintien dans l'emploi

Current Size: 100%

Maladie chronique

Elle se définit selon l'OMS, comme "un problème de santé qui nécessite une prise en charge sur plusieurs années".

 

Cette définition regroupe des maladies très diverses, comme des maladies transmissibles et non transmissibles, certaines maladies mentales et des altérations anatomiques et fonctionnelles. Le VIH-sida, certaines hépatites, le cancer, le diabète, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, l'épilepsie, la maladie d'Alzheimer, l'asthme, les rhumatismes, la myopathie sont des maladies chroniques évolutives.

 

Les progrès scientifiques ont permis de transformer ces maladies au pronostic souvent défavorable, en maladies chroniques. De plus en plus de personnes vivent avec ces maladies, qui peuvent générer de fortes répercussions, à plus ou moins long terme, dans la vie quotidienne et professionnelle.

 

 

Travailler avec une maladie chronique

Aujourd'hui, beaucoup de personnes atteintes de maladies chroniques évolutives travaillent. Pourtant, l'impact de ces maladies dans le travail est méconnu. La chronicité et l'évolutivité de la maladie peuvent engendrer des effets non visibles aux yeux des collègues et de la hiérarchie.

 

Cependant ils peuvent avoir un impact important dans l'organisation du travail et dans les relations avec le collectif. Si des personnes atteintes de maladies chroniques évolutives peuvent travailler sans que les effets de leurs pathologies leur posent des difficultés, d'autres doivent gérer des effets plus lourds au quotidien, parfois mettre un terme à leur activité dans l'entreprise.

 

Chaque personne est un cas particulier. Selon le type d'activité, la maladie, et le " ressenti " de la personne, l'approche de chaque maintien dans l'emploi aura des spécificités.

 

Les femmes atteintes de maladies chroniques travaillant subissent simultanément les discriminations qui s'exercent à l'encontre des femmes par rapport aux hommes et celles qui s'exercent à l'encontre des personnes handicapées/malades par rapport aux personnes valides. Cette double discrimination implique à la fois les questions du genre et du handicap. Des a priori doublement négatifs pèsent sur les femmes atteintes de maladies chroniques : elles cumulent les " stéréotypes de dépendance, de passivité et d'incompétence " projetées à la fois sur les femmes et sur les personnes malades.

 

 

Maintien dans l'emploi

Le maintien dans l’emploi fait référence à toute situation d’inaptitude ou de risque d’inaptitude susceptible de constituer une menace pour l’emploi d’un salarié : entre situation handicapante ou invalidante et situation de handicap. Lorsqu’un salarié ne peut effectuer son activité professionnelle pleinement ou partiellement, il est en situation de handicap. Le maintien dans l’emploi vise à procéder au reclassement de ce salarié, au réaménagement de son poste voire à la création d’un poste de travail.

 

 

Les femmes et le maintien.

Le maintien dans l’emploi prend également en compte, la question du genre. Les femmes représentent 46% de la population active, et néanmoins 80% des emplois à très bas salaires. Il est souvent plus difficile pour les femmes d’assumer toutes les conséquences de la maladie dans le travail du fait d'une activité quotidienne plus lourde (maison, enfant...).

 

Lors de la reprise après un arrêt maladie, leur place dans l’entreprise peut être dévalorisée et/ou précarisée. L’impact des maladies chroniques dans le travail est le même que pour les hommes; néanmoins la différence dans les représentations sociales et la réalité économique exige de tenir compte des spécificités individuelles liées au genre de la personne accompagnée. Ainsi les attitudes différenciées des femmes et des hommes pour se protéger des risques liés à leur métier, préserver leur santé ou compenser des handicaps sont peu connues.

 

Si les premières lois françaises visant à protéger des salariés concernaient les salariés les plus « vulnérables » (enfants, femmes), les acteurs de la prévention semblent aujourd’hui peu sensibilisés aux différences de genre et notamment à l’impact de l’organisation et de la répartition sexuée des emplois et des activités sur la santé des femmes et des hommes.

 

 

Épidémiologie

 

Parcours de maintien de l'emploi.

Des solutions sont mises en œuvre pour accompagner une personne dont l’état de santé risque d’avoir un impact dans l’exercice de son activité professionnelle.

 

Retrouvez sur le site du ministère du travail une cartographie du maintien en emploi. Elle vous permet d’accéder à une représentation synthétique du parcours d’une personne qui risque de perdre son emploi ou son activité du fait de son état de santé.

Elle détaille les outils mobilisables et le rôle des acteurs du maintien en emploi à chaque étape du parcours, quel que soit le statut de la personne.

 

Pour visualiser cette cartographie, merci de cliquer sur le lien ci-dessous :

Parcours de maintien de l'emploi

 

 

 

 

 

 

 

Vidéos

Retour à l'emploi : témoignage 1
Retour à l'emploi : témoignage 2
Retour à l'emploi : témoignage 3

Ressources documentaires

Actes du colloque. Pathologies chroniques Actes du colloque. Pathologies chroniques
Maintien dans l'emploi, un enjeu de société Maintien dans l'emploi, un enjeu de société
Maladies chroniques et emploi. Témoignages Maladies chroniques et emploi. Témoignages
Maladies chroniques. Une nouvelles approche Maladies chroniques. Une nouvelles approche
Travailler avec une maladie chronique évolutive Travailler avec une maladie chronique évolutive
Belgique 2012 anglaise v2 Belgique 2012 anglaise v2