Accueil

Parcours de maintien dans l'emploi

Des solutions sont mises en œuvre pour accompagner une personne don

Maladies chroniques évolutives

La démarche menée depuis 10 ans par l'Aract Aquitaine intéresse l'Aract de Picardie.

L'Aract Aquitaine au Salon Préventica

Écouter, partager et découvrir les dernières innovations pour apporter les meilleurs réponses à vos problématiques.

Suivi

Current Size: 100%

Condition de réussite

Quelles sont les conditions de réussite d’une conduite de projet de maintien dans l’emploi ?

  • Volonté et accord de la personne malade bénéficiaire de l’action
  • Volonté de la direction de l’entreprise concernée
  • Construction préalable d’un référentiel commun pour l’ensemble des personnes concernées (y compris les collaborateurs du salarié)
  • Construction collective et Implication de l’ensemble des acteurs (collaborations médecin du travail, CHSCT, professionnels du maintien …)
  • Extension systématique du champ de la réflexion sur la dimension organisationnelle
  • •ntégration de cette dimension et du facteur humain dans la conduite de projet,
  • Implication réussie des divers acteurs de l’entreprise
  • Favoriser l’approche par le travail (simuler les situations de travail, les nouveaux circuits, les contraintes d’espace, de stockage, de maintenance, de nettoyage),
  • Ne pas confondre « Fonctionnement » et « Utilisation », et prévoir avec les utilisateurs un retour réflexif de l’usage.
  • Prendre en compte:
    • les effets non-visible de la maladie
    • l’activité « réelle », et pas seulement les tâches « prescrites »,
    • l’activité individuelle et personnelle mais aussi la dimension collective

 

En synthèse :

Définir : les situations caractéristiques de travail

Élaborer : un référentiel commun et un langage commun

Mettre en place : une structure projet, une démarche participative

Outiller : les acteurs et les participants à la conduite du projet

Faciliter : l’appropriation des futures situations de travail

 

 

Evaluer

Processus

Il est important d’évaluer le maintien dans l’emploi en orientant l’action tant vers la qualité de vie au travail que du processus de maintien. Cette évaluation ne peut pas viser uniquement le salarié/agent mais doit être une évaluation du collectif et de la performance de l’entreprise.

 

Il est important de réfléchir à l’évaluation à priori du maintien.

 

Aujourd’hui, il existe différents outils d’évaluation du maintien dans l’emploi en lien avec le travail :

La Gestion des Perspectives Sociales (GPS), créée par l’Aract Aquitaine sert à évaluer le degré de satisfaction des salariés concernant l’entreprise, le travail, le relationnel et les perspectives individuelles.

Dans le cadre du projet RECITH, développé en Corse, un outil d’évaluation et une méthodologie d’évaluation pluridisciplinaire de situations de handicap soit dans le cadre d’un maintien dans l’emploi soit dans le cadre d’une validation de projet professionnel a été mis en place.

Aussi, à partir des travaux menés par l’Université la Sapienza, université de Rome, notre partenaire italien, une grille d’entretien a été travaillée soit sous forme d’un guide d'auto-évaluation pour la personne, soit sous forme de grille d’entretien pour les professionnels du maintien.

GPS et RECITH voir les liens dans "Ressources documentaires"

 

Evolutivité

Compte tenu de l’évolutivité de ces pathologies il est important de mettre en place un suivi dans l’usage. Un premier suivi à 3 mois, puis un second a 6 mois puis d’une manière régulière au regard des effets dans le travail et du travail. Le médecin du travail et la personne restent les premiers acteurs de ce suivi.

Dans un contexte social économique et social fluctuant, il sera difficile d’anticiper complètement toutes les variabilités possibles liées à l’évolutivité positive ou négative de la pathologie.

Notre réflexion devra se poursuivre avec des acteurs de l’entreprise notamment les IRP et le CHSCT en particulier.

 

Résultat

Toute intervention ou action de maintien est une conduite de projet qui suppose une volonté concernant les différents acteurs. Comme dans toute conduite de projet, il importe de ne pas se contenter d’analyser les aspects négatifs d’une situation existante, mais toujours de placer au cœur de l’analyse les aspects positifs, notamment les stratégies de coopération dans le travail.

Il importe aussi de veiller à la mise en place progressive, au phasage des solutions retenues.

 

 

 

Vidéos

Le temps partiel thérapeutique
Quelles solutions mettez-vous en oeuvre?
Que mettez-vous en place dans votre entreprise?

Ressources documentaires

Aménagement du temps de travail Aménagement du temps de travail