Accueil

Parcours de maintien dans l'emploi

Des solutions sont mises en œuvre pour accompagner une personne don

Maladies chroniques évolutives

La démarche menée depuis 10 ans par l'Aract Aquitaine intéresse l'Aract de Picardie.

L'Aract Aquitaine au Salon Préventica

Écouter, partager et découvrir les dernières innovations pour apporter les meilleurs réponses à vos problématiques.

Travail réel

Current Size: 100%

Travail prescrit ou tache

La tâche (ou travail prescrit) est l’ensemble des éléments qui constituent les données pour l’opérateur: objectifs à atteindre, procédures prescrites, moyens mis à disposition.

 

C’est le travail prescrit qui correspond au déroulement des opérations tel qu’il est prévu par le concepteur (ingénieur, agent des méthodes, chef d’atelier…) selon une logique centrée sur le produit à fabriquer ou le service à rendre et les moyens matériels à mettre en œuvre.

 

 

Travail réel ou activité

La tâche est une prescription. Ce qui permet la réalisation de la production c’est le travail réel, l’activité déployée par le salarié. L’activité n’est jamais pure exécution. La manière dont le travailleur réalise son travail est l’expression de l’ajustement constant qu’il réalise pour répondre aux variations de la situation et à son propre état. L’activité est aussi une réponse constante déterminée aussi extérieurement aux travailleurs. L’activité est l’expression d’un compromis entre les objectifs de production, les moyens alloués et les caractéristiques propres aux travailleurs.

 

L’activité est la mobilisation de la personne pour réaliser les tâches. Il s’agit donc de la mise en œuvre des « fonctions » physiologiques et psychologiques d’une personne particulière, à un moment particulier ou de la manière dont l’opérateur réalise son travail.

 

L’activité c’est :

  • Accéder à l’environnement, c’est en prélever des éléments, notamment à l’aide des sens.
  • Un comportement pourra être dirigé par une prise d’information (se pencher pour mieux entendre ou sentir, se tourner pour voir…).
  • Comprendre l’environnement : les informations prélevées font l’objet d’un traitement fin faisant intervenir les fonctions supérieures (mémoire, reconnaissance, analyse, jugement…). C’est le traitement de l’information.
  • Agir sur l’environnement, c’est la réponse apportée faisant suite au traitement de l’information. Cette réponse est élaborée et contrôlée.